Recette pour survivre au virus

Nous sommes en train de vivre une situation tout à fait extraordinaire due à l’arrivée du fameux coronavirus sous nos latitudes. Nous sommes tous touchés et restons remplis d’interrogations. C’est peut-être enfin l’occasion de remettre en question un certain nombre de choses dont le fonctionnement destructeur de notre société. Le confinement imposé par les autorités limite nos déplacements et nos activités mais ne nous empêche pas de vivre!

Et si nous apprenions enfin à vivre dans et avec notre environnement proche, avec nos proches? A vivre en sobriété, en se satisfaisant d’activités simples et pourtant si enrichissantes comme jouer, se promener, préparer de bons plats maison, dessiner, bref… ce n’est pas le choix qui manque et c’est ce que La Trace Bleue propose depuis déjà 15 ans!

Cette crise pourrait bien être un des événements majeurs qui vont jalonner l’effondrement de la société dans laquelle nous vivons depuis quelques décennies. Des crises essentielles à un nouveau départ, comme l’hiver est essentiel à la graine pour qu’elle germe au printemps.

Ca tombe bien, c’est justement le printemps de la nature (au cas où les grands déconnectés de la nature ne l’auraient pas remarqué) et cette dernière, dans son immense bonté, nous met à disposition de quoi vivre : des forêts pour apprendre à respirer, des plantes comestibles pour se nourrir de bonnes choses.

Aujourd’hui, je vous propose donc une bonne assiette riche et simple. Un mélange d’herbes des prés (feuilles de plantain, d’achillée, et de dent-de-lion, pousses de gaillet gratteron, feuilles de pulmonaire et de lamier, feuilles d’ail des ours, pousses de stellaire) haché et coloré de fleurs de plantain, de pulmonaire et de lamier. Tout cela déposé frais sur une couche de pâtes, de riz ou autre féculent. Une assiette très riche en vitamines et dont la légère amertume aide au nettoyage intestinal printanier, nécessaire mais trop souvent oublié.

dess-2020-assiette-web
Assiette printanière simple

Je vous souhaite un bon appétit et surtout une belle cueillette!

Et si vous voulez aller plus loin dans l’apprentissage des plantes sauvages comestibles, voici quelques adresses :

La Trace Bleue, randonnée accompagnée, dessin, etc

Françoise Marmy, herboriste

Association Suisse des Accompagnateurs en Montagne

Sentiers sacrés du Jura

Le week-end dernier, nous avons été marcher dans le Jura, en passant par des sites particulièrement intéressants. Au départ de Moutier, nous avons passé par la charmante Chapelle de Chalière, située sur le chemin de liaison pour Compostelle entre Bâle et Payerne, puis avons passé par les Gorges de la Chalière, un univers enchanteur qu’on croirait habité de fées et de génies des forêts. Nous avons ensuite passé les crêtes de la montagne de Moutier avant de descendre sur le joli village de Soulce.

Le deuxième jour nous a emmené sur la montagne de Soulce, un pâturage superbe où des pins tortueux donnent de l’ombre aux pèlerins comme aux buissons d’aubépine. Dans l’après-midi, nous avons rejoint Châtillon et son chêne extraordinaire, un arbre dont le seul fait de l’approcher en conscience vous fait frémir. Une rencontre inoubliable.

Merci à toutes les participantes!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aquarelle du Binntal

La saison approchant, les chambres d’hôtel se réservent vite pour l’été qui vient.

Si vous êtes intéressés par le stage d’aquarelle en balade dans le Binntal, inscrivez-vous maintenant! Le mois prochain, il sera sûrement déjà trop tard.

« Aquarelles du Binntal », un stage d’aquarelle en balade dans la superbe vallée de Binn et des environs. Chaque jour, nous effectuerons une petite marche qui nous mènera à la découverte des prairies fleuries, des forêts de mélèzes, des hameaux typiques qui ont fait la réputation de cette belle région.

2013-08-StageBinnDevero-6-web
Et l’eau, toujours présente…

Vous trouverez toutes les informations sur « Aquarelles du Binntal« .

 

Aquarelle en randonnée

Voyager en marchant est la meilleure manière de découvrir les richesses des régions traversées, d’observer chaque détail de la nature, de sentir les parfums des fleurs et la chaleur sur ses bras.

Voyager en marchant et en dessinant est encore plus fort car cela permet de garder des souvenirs sur un carnet de voyage confectionné sois-même. Plus que cela, s’arrêter pour dessiner et peindre permet de se mettre à disposition des rencontres, des imprévus, bref de voyager vraiment!

C’est pourquoi je propose depuis plus de 12 ans des stages de carnet de voyage et d’aquarelle en balade. Cette année, après un premier séjour dans le nord de l’Italie (voir article précédent), deux stages sont prévus durant l’été. Le premier vous emmènera sur les rives du Rhin, dans la région de Schaffhouse. C’est un stage itinérant, au plus proche de l’esprit du voyage sac-à-dos. Le deuxième est organisé dans la vallée de Binn, Parc naturel régional depuis quelques années, une contrée magnifique située dans le Haut-Valais.

Toutes les informations sont données sur les liens ci-dessus, mais je vous donne volontiers des suppléments d’explications, si nécessaire.

2014-07-StageSt-Luc-23-web
En pleine action !

Mandala d’hiver

Comme une offrande à la forêt qui nous a reçu durant une matinée, cette forêt qui a accueilli nos pas et entendu nos paroles, nous lui avons construit un mandala en land art. Sur un tapis de mousse d’un vert vif et entouré d’une folle colonnade de troncs d’épicéas, pives, branches de sapins, fougères et autres objets ont été disposés selon notre inspiration du moment. Ce moment a été aménagé à la fin de la Marche du changement d’hiver dans une forêt fribourgeoise, notre « bain de forêt » de saison.

Mandala d'hiver
Mandala land art réalisé lors de la Marche du changement d’hiver

Merci aux participantes à cette sortie et merci à la nature qui nous a reçu les bras grands ouverts, comme d’habitude!

La prochaine marche du changement aura lieu en avril.