Recette pour survivre au virus

Nous sommes en train de vivre une situation tout à fait extraordinaire due à l’arrivée du fameux coronavirus sous nos latitudes. Nous sommes tous touchés et restons remplis d’interrogations. C’est peut-être enfin l’occasion de remettre en question un certain nombre de choses dont le fonctionnement destructeur de notre société. Le confinement imposé par les autorités limite nos déplacements et nos activités mais ne nous empêche pas de vivre!

Et si nous apprenions enfin à vivre dans et avec notre environnement proche, avec nos proches? A vivre en sobriété, en se satisfaisant d’activités simples et pourtant si enrichissantes comme jouer, se promener, préparer de bons plats maison, dessiner, bref… ce n’est pas le choix qui manque et c’est ce que La Trace Bleue propose depuis déjà 15 ans!

Cette crise pourrait bien être un des événements majeurs qui vont jalonner l’effondrement de la société dans laquelle nous vivons depuis quelques décennies. Des crises essentielles à un nouveau départ, comme l’hiver est essentiel à la graine pour qu’elle germe au printemps.

Ca tombe bien, c’est justement le printemps de la nature (au cas où les grands déconnectés de la nature ne l’auraient pas remarqué) et cette dernière, dans son immense bonté, nous met à disposition de quoi vivre : des forêts pour apprendre à respirer, des plantes comestibles pour se nourrir de bonnes choses.

Aujourd’hui, je vous propose donc une bonne assiette riche et simple. Un mélange d’herbes des prés (feuilles de plantain, d’achillée, et de dent-de-lion, pousses de gaillet gratteron, feuilles de pulmonaire et de lamier, feuilles d’ail des ours, pousses de stellaire) haché et coloré de fleurs de plantain, de pulmonaire et de lamier. Tout cela déposé frais sur une couche de pâtes, de riz ou autre féculent. Une assiette très riche en vitamines et dont la légère amertume aide au nettoyage intestinal printanier, nécessaire mais trop souvent oublié.

dess-2020-assiette-web
Assiette printanière simple

Je vous souhaite un bon appétit et surtout une belle cueillette!

Et si vous voulez aller plus loin dans l’apprentissage des plantes sauvages comestibles, voici quelques adresses :

La Trace Bleue, randonnée accompagnée, dessin, etc

Françoise Marmy, herboriste

Association Suisse des Accompagnateurs en Montagne