Se soigner par la marche

« La marche est la meilleure médecine pour l’homme. » Ces mots sont d’Hippocrates, autant dire qu’ils ne datent pas d’hier ! Et sont à prendre encore davantage au sérieux aujourd’hui, à une époque à laquelle, beaucoup de nos semblables ne prennent plus la peine de marcher, par facilité, par manque de temps ou autre raison douteuse… en effet qu’y a-t-il de plus important que de prendre soin de soi ?

Nous avons été conçus pour marcher. Tout au long de l’histoire humaine, nos ancêtres ont marché des kilomètres chaque jour en recherche de nourriture, d’eau, de bois de feu, comme le font encore certaines tribus aujourd’hui.

Nos corps n’ont pas seulement été conçu pour marcher, mais ils ont besoin de marcher !

Notre corps possède un grand nombre de ganglions lymphatiques. Ils sont des éléments essentiels du système immunitaire. Contrairement au système cardiovasculaire, le fonctionnement du système lymphatique dépend de la gravité. Donc, chaque pas que vous faites le stimule.

Marcher régulièrement assez vite, assez loin, ou suffisamment à la montée pour élever le rythme cardiaque, même un petit peu, permet aux artères, aux veines, et au cœur de se recalibrer pour un meilleur fonctionnement. A la longue, cela réduit les risques de développer des maladies cardiovasculaires.

Une étude effectuée en 1999 à l’Université de Duke a conclu qu’une marche de 30 minutes 3 fois par semaine était plus efficace pour soigner les patients souffrant de symptômes de dépression que les médicaments antidépresseurs. Elle a aussi trouvé que ces patients avaient moins de chance de retomber en dépression.

Plus étonnant encore : elle a démontré que, sur une durée de 6 mois, seul 8% des patients qui marchaient ont rechuté alors que 38% des patients médicamentés avec des antidépresseurs ont rechuté et 31% des patients médicamentés et marchant. La marche est donc plus efficace quand aucun médicament n’est utilisé ! Ces patients répondent en effet plus efficacement à l’exercice.

Il semble certain pour de plus en plus de thérapeutes que nous avons été conçu pour nous soigner nous-même physiquement et psychologiquement et que la marche est peut-être la clé du processus, oui, la marche, tout simplement ! Alors marchez ! Et si vous manquez de motivation, rejoignez un groupe, un club, ou participez aux randonnées organisées par La Trace Bleue.

Ces informations sont en grande partie tirées du livre « Walking your blues away » de Thom Hartmann.

Merci à Anne Tardent pour son lien vers l’excellent reportage « Le secret des arbres ».

Advertisements

Marche au crépuscule

Peu après avoir dépassé les dernières habitations de Vuisternens-en-Ogoz, notre petit groupe s’est enfoncé en silence dans la forêt enneigée. La lumière commençait à baisser, notre attention, elle, s’aiguisait.

Vendredi dernier, deux jours après la “lune bleue”, nous avons été marcher dans les forêts du Gibloux à l’heure du crépuscule. La nuit nous a bientôt rejoint et, en compagnie des troncs élancés des sapins, nous a entouré d’une atmosphère propice aux rencontres, aux mystères et aux histoires étonnantes. Au loin, nous avons entendu l’aboiement d’un chevreuil apeuré. Quelques bougies, et quelques galettes (merci Micheline!), nous ont rassuré à l’heure des contes et des fantômes.

Merci et bravo à toutes les participantes!

Randonnée pleine lune au Gibloux

Prochaine sortie au crépuscule de la pleine lune le samedi 3 mars 2018